Du milieu hospitaler au milieu libéral ?

infirmière salariée ou infirmière libérale

 

 

Vous êtes infirmière hospitalière et souhaitez peut-être un jour basculer dans le monde du libéral ? Des questions subsistent sur ce mode d'exercice ? Voici un petit aperçu du métier, grâce à nos témoignages d'infirmières libérales expérimentées, que vous pouvez consulter sur notre page facebook Entre infirmières libérales - par CBA, et qui vous permettront de clarifier vos choix !

 

 

 

infirmière salariée ou infirmière libérale  A.L.C : A ceux qui s'installent en libéral en pensant bosser 6 heures par jour et encaisser 3000 euros net par mois, rebroussez chemin, malheureux ! Par contre, si c'est pour la liberté de gérer son organisation et son planning, entretenir avec les patients une relation unique et promouvoir le confort du maintien à domicile dans les meilleures conditions possibles alors là, je dis : bienvenu(e) à vous :-)))
 infirmière salariée ou infirmière libérale F.M : Flexibilité des horaires, indépendance, confort financier.
 infirmière salariée ou infirmière libérale J.C : Le confort financier va de pair avec le nombre d'heures de travail. Si tu gagnes le double, tu travailles aussi le double..
 infirmière salariée ou infirmière libérale  S.C : Beaucoup de charges, trop de prélèvements, pas de congés payés. Et le top en libéral, le 2ème soin est à moitié prix et le 3ème gratuit. On est les seuls à faire les soldes toute l'année. J'aime mon boulot mais on est vraiment sous payé !!!
 infirmière salariée ou infirmière libérale J.C : OK pour "les soldes". Le reste, on le sait en s'installant. Etre en libéral est un choix de vie (je l'ai fait pendant 38 ans). On ne peut pas avoir les avantages du salariat, comme tout chef d'entreprise d'ailleurs.
  A.L.C : Les charges, les charges... Mais il y a aussi la solitude, la peur de tomber malade et le problème pour la maternité !
 infirmière salariée ou infirmière libérale C.M : Lorsque l'on rentre dans la maison de son patient, on découvre son passé, sa famille. On les voit même se marier, avoir des enfants. On peut soigner plusieurs générations. Et ne pas s'étonner lorsque l'on nous appelle les jours de repos. Bref, que du bonheur.
 infirmière salariée ou infirmière libérale A.R : Pas de chef sur le dos!
  C.M : Pas de hiérarchie, peut-être, mais il faut s'entendre avec ses associés pour le planning.
 infirmière salariée ou infirmière libérale J.B : J'adore cette liberté, cette autonomie que nous apporte le libéral. J'adore aussi le regard de mes patients lorsque je rentre chez eux. je crois bien que je ne pourrai plus jamais revenir à l'hôpital. L'important est aussi de trouver le collègue qui vous ressemble, qui voit les choses comme vous. Bonne chance à toutes celles qui tentent l'aventure, c'est une belle aventure.
 infirmière salariée ou infirmière libérale

N.T : Liberté : pas vraiment. On est tenu par des horaires d'injection. Pas de relais avec une équipe de nuit. Pas de boulot, pas de sous... Alors attention aux petits ou aux gros bobos. Adieu les cinq semaines de vacances, RTT et autres récup'. Salaire : oui, si on travaille dans un bon cabinet mais attention aux charges ! Sérénité : pas toujours. On gère beaucoup de choses. Pas toujours de médecin au bout de la ligne ou de collègue au bout du couloir... Soins : On prend en charge le patient dans sa globalité, les soins sont plus variés.  Pas de hiérarchie : Oui mais attention de bien choisir ses collègues. Relationnel : Encore plus important qu'en chambre d'hôpital. Conclusion : Après des années de service, je me dis que c'est pour ce que je fais aujourd'hui que je voulais être infirmière.

 infirmière salariée ou infirmière libérale C.M : Moi non plus je ne retournerai jamais en structure. On est libre... Mais il faut beaucoup de patience et avoir un mari compréhensif !!

 

Alors quelle est votre décision ? Allez-vous devenir infirmière libérale ? Quelles en sont vos raisons ?

Si vous souhaitez franchir le pas, nous avons publié spécialement pour vous, un guide pratique, "L'installation pratique de l'infirmière libérale 2013" pour vous accompagner en toute sérénité dans vos nouveaux projets !

Complétez votre lecture avec l'article "Être infirmière libérale:avantages et inconvénients ?"

Commentaires   

 
0 #4 Kevin 08-04-2014 13:52
Bonjour Christelle,

Il me sera difficile de vous donner une réponse précise. Le temps pour constituer votre patientèle dépend de nombreux facteurs, comme votre zone d’exercice, le nombre d’infirmières déjà présentes, ou encore les moyens que vous mettez en œuvre pour vous faire connaitre.
Je vous conseille de consulter un article qui détaille ces principaux moyens: installation-infirmiere.fr/... /...
Citer
 
 
0 #3 christelle 07-04-2014 13:44
bonjour je souhaiterais savoir en combien de temps ce constitue une clientele correcte
.certes j'ai fait le choix du liberal pour etre plus libre mais je refuse de travailler non stop d'etre tout le temps sur la route et de me laisser guider par l'argent
Citer
 
 
0 #2 Kevin 21-02-2014 09:19
Bonjour Marion,

Le chiffre d’affaires futur dépendra du nombre de jours travaillés, de vos déplacements, et des soins que vous allez administrer (nombre d’AIS, AMI, majorations diverses…). Pour vous faire une idée plus précise, demandez une édition des plannings à votre future collègue, et regardez son chiffre d’affaires. Il faudra enlever environ 50% du chiffre brut, pour les dépenses sociales à venir (avec un décalage de deux ans pour la carpimko).
Citer
 
 
0 #1 Marion 20-02-2014 17:12
Bonjour, je souhaiterais faire des remplacements en libéral en attendant de m'installer moi-même.
J'ai fais une demande d'autorisation à mon employeur dont j'attends la réponse. Je voulais savoir combien à peu près il faut que je fasse de jour par mois pour y gagner (en comptant le paiement des charges: urssaf, carpimko....)
merci de votre réponse
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir