La retraite en libéral

Les conditions de départ à la retraite quand on travaille en libéral peuvent sembler être un casse-tête chinois pour la plupart d’entre vous. En effet, de par votre métier, vous bénéficiez d’un régime différent de celui des salariés.

 

Les conditions

L’âge de départ à la retraite

L’âge minimal de départ à la retraite est de 60 ans, si vous pouvez justifier d’au moins 3 mois d’activité. Vous ne bénéficierez cependant pas de votre retraite à taux plein. Pour espérer avoir une retraite à taux plein, il vous faudra travailler jusqu’à au moins 65 ans. Le nombre d’années exact de cotisations demandées dépend de votre date de naissance, comme indiqué sur le tableau ci-dessous, et le nombre de trimestres travaillés demandés augmente chaque année.

Source: Carpimko2.com/retraite

Comment savoir le nombre de trimestres cotisés ?

La Carpimko, la caisse de retraite réservée aux paramédicaux, doit vous envoyer à partir de 40 ans, un récapitulatif de carrière avec les trimestres acquis et ceux à acquérir ainsi que les droits à la retraite de base et ceux complémentaires. Par ailleurs, vous pouvez contacter la Carpimko pour avoir un relevé de votre situation.

Le montant de votre retraite

Le montant que vous percevrez lorsque vous serez à la retraite dépend à la fois du nombre d’années travaillées (à la fois en libéral(e) et en tant que salarié(e)) et du montant de vos chiffres d’affaires réalisés sur lesquels sont basées vos cotisations. Plus vous aurez fait d’heures et de chiffre d’affaires, plus votre retraite sera importante.

Pour calculer le montant de votre retraite, il suffit de multiplier le nombre de points cumulés (points que vous obtenez selon vos années de cotisations) par la valeur annuelle du point.

Le régime complémentaire

Celui-ci est obligatoire et fonctionne sur la base d’une cotisation forfaitaire et d’une cotisation variant selon vos revenus. Pour percevoir cette retraite complémentaire, vous devez avoir au moins 65 ans (voir 67 si vous êtes née après 1956) et vous devez avoir cotisé pendant au moins 1 an. Le système de calcul se fait aussi par points accumulés et multipliés par la valeur annuelle du point.

Les démarches

Il est généralement conseillé de démarrer les démarches au moins 6 mois avant la date de départ souhaitée, car c’est le délai que les organismes de retraite se donnent pour traiter votre dossier et notamment pour vérifier que vous avez réellement cotisé, ce que vous déclarez.

Pour se lancer, il suffit de formuler votre demande par écrit et de l’envoyer par courrier recommandé à la Carpimko, l’organisme qui est en charge de la retraite des infirmières libérales. Celle-ci vous enverra par la suite un formulaire à remplir et à retourner. Il peut vous être demandé des pièces justificatives.

Pour plus d’informations sur la retraite des infirmières libérales, n’hésitez pas à consulter le site internet de la CARPIMKO ou à prendre contact directement avec eux pour faire un point sur votre situation !

En conclusion, nous vous conseillons de vous tenir régulièrement informé(e)(s) car les réformes successives pourront faire varier votre âge de départ !

Liens utiles:

La Carpimko (Caisse autonome de retraite et de prévoyance des infirmiers, masseurs, kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes) : http://www.carpimko2.com/retraite/

La CNAVPL (Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales) : http://www.cnavpl.fr/le-regime-de-base/fonctionnement/pension/retraite-de-base-du-professionnel-liberal/

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir