Réforme du régime de base de la Carpimko : ce qui change pour les IDEL

La Carpimko, la caisse de retraite des infirmières libérales, a changé depuis 2016 son calcul des cotisations. Découvrez les changements qui impactent votre budget d'IDEL.

Qu'est-ce que la Carpimko ?

La Carpimko est la caisse de retraite des infirmiers libéraux, à laquelle ces derniers doivent obligatoirement s’affilier, qu’ils soient titulaires ou remplaçants.

Vous y cotisez comme un salarié cotise à la Sécurité Sociale, et ceci afin de bénéficier d’une allocation lors de votre départ en retraite.

Attention, pour celles ou ceux qui paieraient en retard, sachez que tout retard entraine une majoration de 5%, qui augmente au fil des mois écoulés.

La réforme de 2016

Avant 2016, votre cotisation du régime base était calculée sur vos revenus déclarés il y a 2 ans. Ainsi en 2014, vous cotisiez sur la base de vos revenus de 2012.

La réforme de 2016 a changé cette réglementation, puisque vos cotisations sont désormais calculées sur l’année précédant l’année en cours.

Or cela a entrainé une double cotisation en 2016, année lors de laquelle vous avez reçu un appel calculé sur l’année 2014 et une seconde régularisation calculée sur l’année 2015. L’année 2016 a donc été particulièrement chargée d’un point de vue des cotisations pour les IDEL.

Pourquoi cette réforme ?

Cette réforme, même si elle peut paraitre contraignante pour les libéraux qui ont eu une double cotisation en 2016, a pour but de réduire l’écart entre le moment où les cotisations sont calculées et le moment où vous les payez. En effet, votre situation entre deux ans peut beaucoup évoluer, de manière positive ou négative, et les cotisations dues, ne plus refléter votre situation actuelle.

Ce qui vous attend en 2017

En 2017, vous recevrez également deux appels :

  • Le premier, calculé sur les revenus de 2015
  • Le second, qui sera un recalcul de la cotisation 2017 sur la base de 2016

Rappel des bonnes pratiques

Comme déjà mentionné dans nos précédents articles sur les cotisations de l’infirmière libérale, il est important de mettre de l’argent de côté (environ 40% de votre chiffre d’affaires), surtout pendant les deux premières années, qui sont exemptées de cotisations. De cette façon, vous pouvez aborder plus sereinement les cotisations de la Carpimko lors de la troisième année.

Et vous, que pensez-vous de cette réforme ? Quels sont vos bons conseils pour la gestion des cotisations ?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir